Atelier Bricabook #220

par lemexicainjaune

bosch

Jérome Bosch (détail)

Grenoble. 1984. 
La petite fille rousse leva la tête et regarda son père de ses grands yeux humides.
– Pourquoi la petite souris ne va pas passer pour ma dent ?
– Ce sont des histoires, ma fille. Tu as sept ans, tu es grande.
– Mes copines ont toutes …
– ça suffit ! Le père Noël et les petites souris ça n’existe pas. Les souris, c’est sale. La peste vient des rats. Ils ont tués des milliers d’enfants comme toi !
Il se retourna et montra du doigt le triptyque de Jérôme Bosch.
– Regarde les rats. Ils sont partout en enfer…
La petite Caroline regarda avec effroi ces scènes de torture, les marmites bouillonnantes, les femmes violées et les hommes dépecés.
– C’est ça l’humanité, ma fille. Rien d’autre.

Paris. 2016.
Le jeune homme regarde cette banquière d’affaire rousse, beauté froide et inaccessible. Il  hésite puis prend la parole :
– Connaissez-vous bien les conséquences de cette OPA ?
– Vous voulez m’apprendre mon métier ?
– Vous allez mettre à la rue des centaines de personnes. Humainement, c’est …
Elle l’interrompt et lui monte le tableau de Jérome Bosch qui trône au dessus de son large bureau en noyer.
– L’humanité c’est ça. Rien qu’un ramassis de souffrances et de malheurs. Alors ne larmoyez pas.
– Mais enfin, nous…
– Nous sommes ici pour faire du fric. Les fonds de pension demandent 43%. Pas moins. Réveillez-vous. Personne ne fait de cadeaux.
L’homme s’excuse et quitte le bureau. Tandis qu’il s’éloigne, elle murmure entre ses dents.
– Moi, personne ne m’en a fait…

(c) le mexicain jaune, 2016

Publicités