Atelier Bricabook #229

par lemexicainjaune

la-fille-du-brouillard-donato-carrisi
Mlle K. avait la sensation de naviguer à vue, comme dans un épais brouillard où les petites goutellettes en suspension seraient les déconvenues et ses désillusions récentes.
Elle le fixa longuement, lui saisit sa main chaude et murmura :
« Quand un auteur raconte une histoire, il ne doit pas expliquer les sentiments des personnages. Le lecteur doit les comprendre en lisant ses actions. Rien d’explicite, tout en subtilité et finesse. En amour, c’est la même chose. Ça ne sert à rien de dire que tu aimes… »

Il la regardait de ses grands yeux noirs.
Elle fit une courte pause avant d’ajouter : « Barbey D’Aurevilly a dit  : La séduction suprême n’est pas d’exprimer ses sentiments, c’est de les faire soupçonner. Saisis-tu la différence ? »

Puis elle se leva, soupira brièvement. « à quoi bon lui dire tout cela ? »  Elle embrassa une dernière fois son bébé et se dit en sortant lentement de sa chambre « j’espère que lui au moins, il comprendra ».

(c) Le Mexicain Jaune 2016
(c) bricabook.fr pour l’atelier

Publicités