Atelier d’écriture #232

par lemexicainjaune

28804058933_f0ccb9e7fc_b

Pour que je te regarde de nouveau,
il faudrait que j’abandonne ce téléphone,
que je m’arrache à mon journal,
que je renonce à ce paysage,
et que je retourne ma chaise.
Je verrai alors le reflet d’un homme désespérement vieux.

Un téléphone, un journal, un paysage.
Voilà mes armures contre la gorgone du temps.
Nul ne peut inverser sa flèche. Contentons nous, ma mie, de l’ignorer.

(c) Le Mexicain Jaune 2016.
Pour l’atelier Bricabook de Leiloona.

Publicités